Sortir du burn out : un processus long, mais salvateur

10 Août 2023

Nous entendons de plus en plus parler de burn out, mais qu’est-il au juste ? Souvent comparé à la dépression, il est en réalité bien différent. Il s’agit d’un message que nous fait passer notre corps pour nous faire comprendre que nous sommes surmenés. Une mise à l’arrêt forcée qui peut être difficile à comprendre, à accepter et à surmonter. Si vous vous demandez comment sortir d’un burn out, je vous donne ici quelques éléments de réponse. Vous verrez que la solution est en vous et que le burn out est une opportunité en or pour repartir du bon pied.

Le burn out, c’est quoi ?

Le burn out est un signal envoyé par votre corps. Il essaie à sa façon de vous faire comprendre que vous en faites trop. Et pour ça, il vous plonge dans un état proche de la dépression, mais qui est bien différent : le burn out. Une  sorte de grève généralisée de votre corps qui provoque une impression de fatigue intense et de manque de motivation. Le terme burn out vient de l’anglais burn qui veut dire griller, brûler. Une expression très imagée qui illustre très bien le phénomène du burn out. À la manière d’une machine trop sollicitée, une personne qui fait un burn out grille pour finir out, hors course. Lisez ce qui suit pour comprendre comment fonctionne le burn out.

Les causes du burn out

Il faut bien comprendre que le burn out n’est pas forcément professionnel. Des personnes qui ne travaillent pas ou qui sont retraitées peuvent être atteintes de burn out, même si cela reste plus rare. Le burn out est la conséquence de surmenage et de stress chronique. Il est le résultat d’un cercle vicieux dans lequel il est facile de tomber sans s’en rendre compte.

Face à un stress intense, la réaction normale est de fuir et de se protéger. Pas toujours facile dans une société où le travail et la sédentarité sont omniprésents. Sans ces mécanismes de défense, nous accumulons du stress et ce dernier devient chronique. Notre corps s’adapte, produit du cortisol pour lutter contre le stress et cela perturbe notre équilibre hormonal. Nos neurotransmetteurs ne savent plus où donner de la tête et nous puisons dans nos réserves. Soudain, s’en est trop, lorsque cortisol, stress et anxiété sont au maximum, tout s’effondre. Les hormones qui nous faisaient tenir se font la malle, c’est le burn out et la vie paraît soudain trop difficile. Le burn out est un épuisement du système nerveux qui a un rôle d’électrochoc. Le but est de nous faire prendre conscience que quelque chose ne va pas, de nous protéger de conséquences qui pourraient être bien plus graves.

sortir du burn out - allumette qui se consume
image libre de droits

Comprendre les messages du corps c’est faire un pas vers l’acceptation du burn out et de sa signification.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le burn out touche davantage les personnes qui ont une forte capacité de travail. Ce sont les plus enclines à se surmener, à en faire trop et à ignorer les avertissements envoyés par le corps. Attention donc à ces personnes à réguler leur stress et à prendre du temps pour elles.

Les conséquences du burn out

En tant qu’épuisement nerveux, le burn out peut avoir de nombreuses conséquences, à la fois morales et physiques :

  • Un épuisement physique intense qui se traduit par un manque de motivation à tous les niveaux. La dopamine, l’hormone de la motivation et de l’envie, s’est en effet éteinte avec le burn out.
  • Un épuisement émotionnel qui rend la situation du burn out difficile à accepter et à surmonter. Il joue un rôle important sur la confiance en soi.
  • Un manque criant de confiance en soi qui altère votre jugement. Vous pensez être responsable de la situation alors que vous êtes victime d’un système qui met le bien être en marge.
  • Le sentiment de ne pas être utile, que sa vie n’a pas de sens et que son travail ne sert à rien. Difficiles à surmonter, ces réflexions sur le sens de la vie peuvent être un formidable outil qui vous permettra de rebondir.
  • L’impression qu’en ne travaillant pas vous n’êtes plus rien. Or, nous ne nous résumons pas qu’à notre statut professionnel. Il faut réussir à séparer la personne que vous êtes de votre fonction dans le monde du travail.
  • Des conséquences physiques telles que des maux de tête, de dos, des difficultés à dormir ou au contraire à s’extraire du lit, des problèmes de concentration, des difficultés à faire des choix simples, etc.
  • Des conséquences émotionnelles comme un repli sur soi, l’isolement, l’impulsivité, l’agressivité, une hyper émotivité ou au contraire un manque d’empathie, etc.
sortir du burn out - dès qui forment les mots game over
image libre de droits

Comment sortir du burn out ?

Pour sortir d’un burn out, il n’y a pas de recette miracle. Chacun vit son burn out différemment et à son rythme. S’il faudra quelques mois pour le surmonter à certaines personnes, d’autres pourraient avoir besoin d’un, voire deux ans. J’ai moi-même vécu un burn out et je me suis énormément renseignée sur le sujet. Il existe des façons d’appréhender cette situation, de l’accepter et de voir cette péripétie comme une opportunité. Sortir du burn out est à la portée de tous, il faut faire confiance au temps et à votre résilience.

1. Sortir du burn out en comprenant qu’il s’agit d’une opportunité à saisir

Pour sortir du burn out, il faut accepter d’y être entré. De nombreuses personnes n’acceptent pas la situation et vont à l’encontre des messages que veut leur faire passer leur corps. En burn out, nous avons besoin de repos et de temps. Il permet de se reconnecter à soi, à ses vraies aspirations. Le burn out révèle les failles qu’il y a en nous et nous pousse à nous poser les bonnes questions. Est-ce que ma vie telle qu’elle est me convient ? Suis-je épanouie dans mon métier ? Suis-je à l’écoute de mes véritables besoins ? Quel sens a ma vie ? Les réponses à toutes ces questions permettent de comprendre que le burn out n’est finalement pas une mauvaise chose. Une étape nécessaire vers un quotidien plus en accord avec votre mission de vie.

sortir du burn out - clown triste
image non libre de droits

Quand on comprend pourquoi le burn out a fait irruption dans sa vie, on trouve les clefs pour en sortir plus rapidement. Le burn out est aussi là pour vous faire comprendre qu’être généreux et altruiste c’est bien, mais qu’il faut aussi penser à soi. C’est le moment idéal pour faire de soi-même sa priorité.

Le burn out est aussi la conséquence d’un manque de reconnaissance dans son travail ou dans sa vie personnelle. La reconnaissance est le fondement de notre motivation à agir. L’être humain recherche dans chacune de ses actions de la reconnaissance. Pour sortir du burn out, essayez de restaurer cela, faites en sorte que vos actions génèrent de la reconnaissance. Et qui de mieux placé que vous pour être reconnaissant envers vous-même ? Personne. Soyez fier de ce que vous accomplissez et fêtez chaque étape franchie vers votre vie post burn out.

2. Sortir du burn out en faisant le plein de confiance en soi

Le paragraphe précédent était une transition habilement amenée vers cette partie qui traite de la confiance en soi ;). Cette dernière est très importante et le burn out a tendance à la démolir méthodiquement. Pour sortir du burn out sans y laisser des plumes, il convient de restaurer la confiance en soi qui a été perdue. Il faut accepter que son travail ne puisse pas nous rendre pleinement heureux et ne pas culpabiliser à cette idée. Le travail n’a pas vocation à nous satisfaire ou nous épanouir pleinement, il est un outil au service de notre vie. On laisse donc de côté la croyance qui veut que le travail soit ce qu’il y a de plus important, car ce n’est pas vrai. En bref, on déculpabilise, le burn out ça peut arriver à tout le monde.

sortir du burn out - 3 écrans d'ordinateur
image libre de droits

Le manque répété de reconnaissance entraîne un manque d’estime de soi et de confiance en soi. Cela peut avoir de lourdes conséquences. Nombreuses sont les personnes en burn out à se sentir inutile, voire nulle et à remettre en question tout ce qui fait ce qu’elles sont. Il est important de ne pas tomber dans ces travers et de comprendre que vous n’êtes pas en dépression. Vous avez simplement besoin de récupérer et de faire un travail au niveau émotionnel pour sortir du burn out. Pour cela, vous pouvez vous faire accompagner par des professionnels de santé, mais il existe d’autres leviers. Faites des choses pour lesquelles vous êtes doué, des choses qui vous plaisent, des choses pour lesquelles on reconnaît vos compétences. Vous en tirerez de la confiance et de la reconnaissance qui vous permettront d’aller de l’avant et de dire ciao à votre burn out.

3. Sortir du burn out en prenant soin de ses intestins grâce à l’alimentation

Alors oui, ça tombe comme un cheveu sur la soupe, car nous n’en avons pas encore parlé, mais l’alimentation a son rôle à jouer. Je m’explique. Les intestins sont, avec le cerveau, le siège de nos émotions. On parle de l’axe intestin-cerveau, c’est dire que les deux sont liés. La muqueuse du colon est même innervée par le système nerveux. Bref, quand quelque chose ne va pas, votre intestin le sait, le ressent et l’exprime. Il faut comprendre que cet axe communique dans les deux sens. Si votre intestin se sent mieux, vous vous sentirez mieux. Et pour que votre intestin aille mieux, il faut s’alimenter correctement. En adoptant une alimentation saine et anti inflammatoire, vous ferez du bien à vos intestins et à votre moral.

Les ingrédients de la recette de bowl cake framboise sans gluten

Le brouillard mental qui affecte votre jugement lorsque vous êtes en burn out peut donc être levé grâce à l’alimentation. Privilégiez les aliments anti inflammatoires, veillez à manger équilibré et vous pourrez réduire l’inflammation intestinale qui affecte les personnes en burn out. Le stress favorise cette inflammation et l’action combinée d’une alimentation saine et d’une réduction du stress vous permettra de vous sentir mieux. Vous pourrez aussi régler d’éventuels problèmes de porosité intestinale qui est la conséquence d’un stress chronique. Une alimentation plus saine c’est aussi une alimentation plus riche en nutriments. Ce sont ces derniers qui vous donneront la pêche pour repartir du bon pied.

Essayez de ne pas noyer votre chagrin dans les paquets de chips et les bacs de glace et mangez sainement et équilibré. Expérimentez les supers pouvoirs de l’alimentation, faites du bien à votre microbiote et vous devriez sortir du burn out plus rapidement. Vous aurez les idées plus claires et vous sentirez mieux dans votre corps et dans votre tête.

4. Sortir du burn out en faisant le plein de dopamine

Nous avons déjà un peu parlé de la dopamine, l’hormone qui est la source de notre motivation, de notre dynamisme et de notre envie. C’est elle qui nous pousse à entreprendre, à nous lancer dans de nouveaux projets. Et bien lorsque le burn out se déclare, cette hormone, au même titre que les autres, diminue drastiquement. Résultat des courses, nous n’avons plus envie de rien. Plus envie de sortir du lit, plus envie de faire à manger, plus envie de faire quoi que ce soit. La déprime quoi (façon de parler puisque le burn out n’est pas une dépression). L’idée pour surmonter son burn out est donc de faire en sorte de synthétiser à nouveau cette hormone. Et devinez quoi, c’est l’alimentation (encore elle) qui va permettre de faire remonter son taux de dopamine.

On ne va évidemment pas manger de dopamine, mais les aliments qui aident à la synthétiser, ceux qui contiennent les précurseurs de la dopamine. Pour retrouver la motivation et l’envie de vous lever le matin, privilégiez les aliments suivants :

  • Les aliments qui sont riches en protéines animales et végétales.
  • Les aliments riches en oméga-3 comme les poissons gras, certaines huiles (lin par exemple) et certains oléagineux.
  • Les aliments qui contiennent de la vitamine B (notamment la B6) comme les pastèques.
  • Les aliments riches en tyrosine, que le corps sait transformer en dopamine (bananes, avocats, amandes, protéines, etc.).
  • Les aliments riches en phénylalanine que le corps sait transformer en tyrosine (qui peut être transformée en dopamine) comme les produits laitiers et certaines graines.

5. Sortir du burn out en réapprenant à respirer

Ça peut paraître étonnant, mais beaucoup de personnes ne respirent pas bien. Une respiration qui permet de limiter le stress est une respiration abdominale. Il faut respirer en faisant gonfler son ventre et non ses poumons, ou en tout cas très peu. La respiration abdominale est apaisante et doit se faire lentement. Privilégiez les longues inspirations à une respiration saccadée. Ce type de respiration stimule le système nerveux parasympathique et permet une relaxation rapide. Tout ce qu’il faut en période de burn out. La respiration, si elle est abdominale et associée à une bonne hygiène de vie permet même de booster le système immunitaire. Alors n’attendez plus et respirez par le ventre !

sortir du burn out - un trou dans un grillage
image libre de droits

Comme nous avons pu le voir, les pistes à explorer pour sortir du burn out sont nombreuses et parfois étonnantes. Personnellement, j’ai pu toutes les mettre en pratique et j’ai réussi à sortir de mon burn out en quelques mois. Si vous traversez cette épreuve, ayez toujours en tête qu’on finit par en sortir. Il faut accueillir le burn out comme une opportunité de rectifier ce qui ne va pas dans sa vie. Une sorte de gomme qui rend triste et fatigué, mais qui permet de faire les corrections nécessaires. Si le burn out n’est pas une dépression, il peut le devenir s’il n’est pas correctement traité. L’idéal est de ne pas rester seul et de se faire accompagner par un professionnel de santé. Dites-moi dans les commentaires si vous êtes, ou avez été confronté à un burn out et quelles astuces vous avez trouvé pour aller mieux. J’échangerai avec plaisir à ce sujet.

Les derniers articles qui devraient vous plaire 🙂 

Un lieu de vie qui vous correspond, aligné à vos envies

Nous recherchons tous un lieu de vie qui nous corresponde, un endroit où poser ses valises. Pour beaucoup il s’agira d’une maison agréable, pour d’autres ce sera un van, gage de liberté. Quoi qu’il en soit, nous plaçons tous beaucoup d’attente dans notre lieu de vie...

La confiance en soi n’est pas innée, elle se travaille

Vaste sujet que celui de la confiance en soi. Elle est difficile à définir et nous avons tous confiance en nous, à différents degrés. La confiance en soi, c’est tout un schéma de pensées qui nous pousse ou nous empêche de faire des choses. C’est d’elle que peuvent...

L’endobelly : souvent difficile à porter, comment l’apprivoiser ?

L’endométriose est une maladie inflammatoire qui touche les femmes en âge de procréer. On estime que 10% d’entre elles seraient concernées, mais qu’une minorité serait diagnostiquée. Cela s’explique par la difficulté à interpréter les symptômes de la maladie. C’est le...

Mes trois astuces pour lâcher prise et ralentir le rythme

Tout va très vite, trop vite. Dans le monde de l’instantanéité, difficile de suivre le rythme. À peine une info est-elle connue, qu’il faut déjà faire face à la suivante. Les flux se multiplient, sont de plus en plus rapides et nous sommes pris dans ce tourbillon...

Ma routine bien-être holistique pour aligner corps, mental et âme

Fin 2019, je faisais un burn-out qui allait changer le cours de ma vie. Mon corps me lâchait et me forçait à m’arrêter. Cette pause me permit de mettre un mot sur tous mes maux : endométriose, intestin irritable, perfectionnisme, blessures de l’âme, etc. Aujourd’hui,...

Pourquoi je n’utilise pas l’intelligence artificielle pour rédiger ?

Le sujet de cet article vous étonnera peut-être. Bien loin de l’alimentation et du bien-être holistique, je voulais vous parler aujourd’hui de l’intelligence artificielle. Un sujet préoccupant pour beaucoup et qui m’a, moi aussi, forcée à réfléchir en profondeur à la...

Comment redonner du sens à sa vie ?

La plupart d’entre-nous avons déjà fait ce constat amer : je ne sais pas quoi faire de ma vie. Il s’agit d’une affirmation lourde de sens et qui questionne bien plus qu’une simple orientation professionnelle. Car oui, la vie ne se résume pas qu’à son travail ou à...

Du stress à l’inflammation chronique : une réaction en chaîne qu’il est possible de briser

L’inflammation est un mécanisme normal mis en place par notre organisme pour se défendre. De nombreux facteurs peuvent en être la cause et le stress fait partie des plus difficiles à maîtriser. Véritable mal de notre siècle, il favorise l’apparition de l’inflammation...

Trouvez ce qui vous fait vibrer : votre mission de vie

Le terme mission de vie serait presque intimidant. On pourrait croire qu’il est question de faire de grandes choses et d’accomplir des exploits, mais il n’en est rien. La mission de vie est quelque chose de tout à fait personnel. Elle peut être ambitieuse, ou ne pas...

Les mémoires transgénérationnelles : l’impact du passé sur le présent

Aujourd’hui, je vous invite à fouiller un peu dans votre passé pour comprendre votre présent. Dans cet article il sera question de mémoires transgénérationnelles, la mémoire qui se transmet de génération en génération. SI j’insiste souvent sur l’importance du moment...

Comment ça va ? Une question pas si anodine que ça

Ça va ? Nous posons tous cette question quasi quotidiennement. Au travail, lorsqu’on retrouve des amis, à ses proches, elle est devenue automatique. Une sorte de formule de politesse à laquelle nous n’attendons presque pas de réponse. S’il s’agit de s’enquérir de...

Apprenons à écouter les messages du corps pour aller mieux

Notre est corps est capable de communiquer. Il n’est bien sûr pas capable de parler, mais sait utiliser d’autres moyens de se faire comprendre. C’est en général pour nous signaler que quelque chose ne va pas. Seulement, les signaux ne sont pas toujours facilement...
Madame Shiitake

Et bonjour !

Je m’appelle Laura.

Vous trouverez ici des recettes pour tous les goûts et pour toutes les envies.
La particularité de mes recettes, la plupart sont sans gluten, sans lactose, ou les deux, mais toujours avec beaucoup de gourmandise !

À propos >

CREDITS

© L’ensemble des recettes, textes, photographies de ce site sont ma propriété exclusive (sauf mention contraire explicite).

Tous ces éléments sont protégés par les lois relatives aux droits d’auteurs et à la propriété intellectuelle.

Sans autorisation écrite préalable, il est strictement interdit, de copier, reproduire ou redistribuer, tout ou partie de ces éléments, sous quelque forme que ce soit.

Catégories

Archives

6 Commentaires

  1. Caroline

    Merci pour ce bel article 🙂 ! J’aime beaucoup les piliers que tu partages pour sortir du burnout. Le plus difficile – je trouve- lorsque l’on vit un burnout, c’est de bien s’alimenter. L’épuisement est tel qu’il est difficile (sans être épaulé) de se préparer ses propres repas. Toutes les tâches simples du quotidien (comme cuisiner) paraissent insurmontables. Ce que j’aime bien recommander aux personnes que j’accompagne, c’est de s’alimenter régulièrement (toutes les 2h) avec des encas combinant potassium/sodium/fructose. Ça permet de retrouver de l’énergie sans trop en mettre dans sa cuisine.

    Réponse
    • Madame Shiitake

      C’est vrai Caroline ! Etant passée par là, alors que je suis passionnée de cuisine, j’avoue que ce n’était pas une période propice à la créativité culinaire ! On fait efficace, et quand on connait les qualités nutritives des aliments, ça aide 😉

      Réponse
  2. Laville

    Bonjour, j’ai fais un burn out en novembre 2022, gros epuisement tout 2023 , on ne m’a jamais parler de l alimentation. Je mets en pratique mes connaissances depuis 2 mois et effectivement, ça aide à remonter. Heureusement que je fais des recherches et que je tombe sur des articles , comme le vôtre, qui conforte dans l idée que l alimentation aide à récupérer si elle est utilisée correctement. Merciiiii

    Réponse
    • Madame Shiitake

      Hello 🙂 Je suis ravie de voir que l’article est utile ! L’alimentation est un vrai soutien en période de crise, et finalement, quand ça va mieux, on se rend vite compte qu’elle est également là pour nous aider à être plein d’énergie ! D’une alimentation apaisante et soutenante, on peut passer à une alimentation vivante et très nutritive 😉 Le burn out est le moment pour apprendre à mieux s’écouter, et cela peut passer par mieux comprendre ses besoins alimentaires !

      Réponse
  3. Cloé Blaise

    Ahhh.. Le burnout. Tu n’es pas sans savoir que je fais partie de ceux/celles qui l’ont malheureusement traversé. Je pense d’ailleurs, avec le recul, que ça faisait des années que « je le traînais » celui là !

    Heureusement, dans mon malheur, j’ai rencontré les bonnes personnes, écouté les bonnes ondes, fait le tri de plusieurs choses enfouient dans ma tête. Puis surtout, j’ai été amenée à te découvrir toi et à bénéficier de ton accompagnement. Car OUI, je confirme que l’alimentation est un facteur important du bien-être mental et physique. Ton exemple imagé de la voiture est d’ailleurs parfaitement approprié… Du haut de mes 30ans, je devenais petit à petit une voiture vieille et croulante alors que j’ai tout pour croquer la vie à pleine dents maintenant!

    En grande partie, c’est grâce à toi! Alors merci Laura! Merci pour ton travail, pour ton temps, ta générosité, ton écoute, ta patience, ton analyse, ton expérience, ton acquis, tes connaissances, ton envie, ta passion, ton partage! Merci pour ce texte aussi, qui comme tu l’avais bien pensé, a raisonné en moi! Merci merci merci.

    Réponse
    • Madame Shiitake

      Oh Cloé, merci énormément pour tes mots ! Merci à toi pour ta confiance, ton écoute et d’avoir appliqué tout ce dont nous parlions en rdv ensemble. Quel chemin parcouru et belle évolution. J’ai beaucoup appris aussi à tes côtés, sur ma pratique et sur comment améliorer mon offre d’accompagnement. Tu es le bel exemple que l’alimentation peut améliorer le quotidien et être un véritable soutien pour sortir du burn out. Place à tes beaux projets maintenant, pleine d’énergie et de motivation 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!