Le systĂšme nerveux parasympathique au service de votre bien-ĂȘtre

21 Mar 2024

Le systĂšme nerveux parasympathique est en partie responsable de notre bien-ĂȘtre. Il est responsable de diffĂ©rents processus dans notre corps qui favorisent calme et relaxation. Aujourd’hui, nous allons faire un peu d’anatomie pour comprendre quelles sont plus prĂ©cisĂ©ment ses implications. L’idĂ©e est de rĂ©ussir Ă  identifier les moments pendant lesquels le systĂšme nerveux parasympathique est en retrait. Il existe des façons de le relancer et nous allons voir lesquelles. Votre mieux-ĂȘtre passe par la comprĂ©hension de votre corps et de ses mĂ©canismes. Suivez le guide !

À quoi sert le systĂšme nerveux ?

Le systĂšme nerveux se dĂ©compose en plusieurs systĂšmes qui remplissent tous des missions diffĂ©rentes. Le systĂšme nerveux parasympathique est l’un d’eux et nous allons voir qu’il Ɠuvre pour notre dĂ©tente.

Une multitude de systĂšmes nerveux

Le but du systĂšme nerveux est de transmettre des informations sous forme de signaux Ă©lectriques. Ces derniers parcourent nos nerfs Ă  une vitesse trĂšs importante et provoquent des rĂ©actions. Ils permettent un Ă©change d’informations trĂšs rapide. Ces Ă©changes peuvent se diriger du systĂšme nerveux central vers le systĂšme nerveux pĂ©riphĂ©rique, et inversement.

poupées russes dans une vitrine - systÚme nerveux parasympathique
image libre de droits – Pexels

Le systĂšme nerveux est divisĂ© en deux : le systĂšme nerveux central (composĂ© du cerveau et de la moelle Ă©piniĂšre) et le systĂšme nerveux pĂ©riphĂ©rique. Ce dernier est composĂ© des nerfs et des ganglions. Ce systĂšme nerveux pĂ©riphĂ©rique est lui-mĂȘme composĂ© du systĂšme nerveux autonome et du systĂšme nerveux somatique, nous y reviendrons. Dans cet article, c’est le systĂšme nerveux autonome qui nous intĂ©resse. Il est en effet divisĂ© en trois :

  • le systĂšme nerveux entĂ©rique ;
  • le systĂšme nerveux sympathique ;
  • le systĂšme nerveux parasympathique (le sujet de notre article).

Le systĂšme nerveux somatique

Le systĂšme nerveux somatique est responsable de nos mouvements volontaires. Pour faire simple, c’est lui qui se met en action lorsque vous dĂ©cidez de vous mettre en mouvement. Il est par exemple responsable de la marche. Lorsque vous prenez la dĂ©cision d’attraper quelque chose, d’ouvrir la bouche ou bien de vous asseoir, c’est lui que vous mobilisez. Votre cerveau communique Ă  vos muscles cette intention via le systĂšme nerveux somatique. On pourrait dire qu’il s’agit du systĂšme nerveux conscient.

Le systĂšme nerveux autonome

Nous l’avons vu, le systĂšme nerveux autonome se subdivise en trois parties. Il dirige tout ce qui est inconscient et involontaire dans notre corps. Il peut s’agir de la digestion, de la respiration ou mĂȘme de la rĂ©gulation de la tension artĂ©rielle.

Le systÚme nerveux entérique

Le systĂšme nerveux entĂ©rique est responsable de la digestion. Cette derniĂšre nĂ©cessite une activitĂ© nerveuse importante pour pouvoir ĂȘtre menĂ©e Ă  bien. La contraction de nos intestins pour faire migrer ce qu’il contient d’un bout Ă  l’autre du tube digestif est rendue possible par le systĂšme nerveux entĂ©rique. Pour cela, des centaines de millions de neurones se trouvent dans notre ventre. Il s’agit d’une zone extrĂȘmement importante qui serait mĂȘme le siĂšge de certaines de nos Ă©motions. On appelle en effet les intestins le deuxiĂšme cerveau. Enfin, notre Ă©tat Ă©motionnel, le stress ou la fatigue peuvent jouer sur l’efficacitĂ© du systĂšme nerveux entĂ©rique. Ils en dĂ©rĂšglent alors le fonctionnement et peuvent provoquer des dĂ©sordres digestifs. Nous allons voir que le systĂšme nerveux parasympathique peut jouer un rĂŽle majeur pour limiter cela.

Dans cet article, j’aborde le stress plus en dĂ©tails ainsi que son impact sur l’inflammation notamment intestinale. Un complĂ©ment intĂ©ressant Ă  cette partie.

Le systĂšme nerveux sympathique

Le systĂšme nerveux sympathique est celui qui est liĂ© Ă  l’urgence. Il est impliquĂ© dans les rĂ©actions vives qui nĂ©cessitent force et explosivitĂ©. Il s’agit souvent de rĂ©actions de fuite ou de lutte dont colĂšre, peur ou stress peuvent ĂȘtre responsables. Pour ĂȘtre le plus efficace possible et permettre des rĂ©actions vives, le systĂšme nerveux sympathique agit sur certaines variables. Ainsi, il peut ĂȘtre responsable d’une augmentation de la frĂ©quence cardiaque, de l’accĂ©lĂ©ration de la respiration en la rendant moins profonde. Il stimule notre mĂ©tabolisme et accĂ©lĂšre le fonctionnement de ce dernier.

panneau de sortie de secours - systĂšme nerveux parasympathique
image libre de droits – Pexels

Que notre corps puisse s’adapter aussi rapidement et efficacement est une excellente chose. Une situation d’urgence nĂ©cessite une rĂ©ponse vive et adaptĂ©e et notre corps le fait trĂšs bien. Le but : vous sauver la peau. Cependant, cet Ă©tat ne doit pas durer, il est vouĂ© Ă  ĂȘtre trĂšs ponctuel. Or, le stress, omniprĂ©sent dans nos vies occidentales modernes a tendance Ă  normaliser cet Ă©tat d’alerte. On parle alors de stress chronique, et ce n’est pas bon du tout. Le rĂ©sultat est un mal-ĂȘtre insidieux qui n’est pas toujours facile Ă  identifier. Mais pas de panique, le systĂšme nerveux parasympathique est justement lĂ  pour nous permettre de retrouver calme et sĂ©rĂ©nitĂ©.

Le systĂšme nerveux parasympathique

Le rĂŽle du systĂšme nerveux parasympathique est d’apaiser le corps. Il est l’exact opposĂ© du systĂšme nerveux sympathique. Le but de ce dernier est de nous sortir efficacement de situations dĂ©licates quand le rĂŽle du parasympathique est de nous rendre la vie plus douce. Il permet Ă  la respiration, la frĂ©quence cardiaque ou la pression artĂ©rielle de diminuer. Pour faire simple, il permet au mĂ©tabolisme de ralentir. Son rĂŽle est de prĂ©server et de restaurer. En effet, en agissant comme il le fait, il met au repos nos organes. Il permet Ă©galement au systĂšme entĂ©rique de fonctionner au mieux (pas trop rapidement). Cela favorise une bonne digestion, donc une meilleure assimilation de ce que vous mangez, d’oĂč son rĂŽle important de restauration.

Son pire ennemi est le stress et nous l’avons vu, nos vies Ă  mille Ă  l’heure ne permettent pas au systĂšme nerveux parasympathique de s’exprimer pleinement. Voyons ensemble comment faire pour lui redonner toute la place qu’il mĂ©rite.

pagode au japon - systĂšme nerveux parasympathique
image libre de droits – Pexels

Le systÚme nerveux parasympathique pour une vie plus apaisée

Le systĂšme nerveux parasympathique, c’est un peu comme cette personne sensĂ©e et raisonnĂ©e qui a la tĂȘte sur les Ă©paules, le bon Ă©lĂšve du premier rang. Il est lĂ , il a raison et il veut devenir notre meilleur ami. Seulement, c’est le bad boy du fond de la classe qui roule des mĂ©caniques qui attire toute l’attention. Lui, c’est le systĂšme nerveux sympathique. Un type cool, mais moins intĂ©ressant qu’il n’y paraĂźt. Tout dans les muscles, rien dans la tĂȘte. Voyons ensemble comment nous dĂ©tacher de l’influence de ce bad boy pour dĂ©couvrir ce que le premier rang a Ă  nous offrir.

Les signes d’une domination du systùme nerveux sympathique

Il existe de nombreux signes qui montrent que votre systĂšme nerveux sympathique est trop actif, au dĂ©triment du parasympathique. Si vous faites les constatations suivantes, vous ĂȘtes peut-ĂȘtre dominĂ© par votre systĂšme nerveux sympathique :

  • vous avez une respiration thoracique au lieu d’abdominale ;
  • vous vous sentez stressĂ©, sous pression et n’avez pas une minute pour vous ;
  • vous ne tenez pas en place et mĂȘme assis, vous remuez sans cesse vos jambes, vos pieds, etc. ;
  • vous avez des difficultĂ©s Ă  vous endormir ;
  • vous souffrez d’hypertension ;
  • vous transpirez beaucoup, mĂȘme si vous faites peu d’effort ;
  • vous ĂȘtes nerveux et avez l’impression de surrĂ©agir Ă  certains stimuli.

Si vous pensez cocher plusieurs de ces cases, c’est peut-ĂȘtre que votre systĂšme nerveux sympathique domine. Tous ces signes montrent que votre mĂ©tabolisme va trop vite. Si le stress en est en partie responsable, il n’est pas le seul. Le rythme de vie parfois effrĂ©nĂ©, des horaires de travail qui ne permettent pas une vie personnelle Ă©panouissante, des actualitĂ©s trop anxiogĂšnes jouent un rĂŽle important et peuvent causer un Ă©tat d’alerte constant. Les stimulations qui nous parviennent de toutes parts sont Ă©galement problĂ©matiques. Elles ne laissent pas une seconde de rĂ©pit Ă  notre cerveau qui ne peut jamais se reposer. Nous vivons dans un monde dans lequel chaque moment inoccupĂ© doit ĂȘtre comblĂ©. Une tendance qui stimule le systĂšme nerveux sympathique plus qu’il ne le faudrait. Voyons ensemble comment le mettre au repos.

photo de ville la nuit avec des lumiĂšres qui filent - systĂšme nerveux parasympathique
image libre de droits – Pexels

Stimuler le systĂšme nerveux parasympathique

Pour permettre Ă  votre systĂšme nerveux parasympathique de s’exprimer, il n’y a pas de secret, il va falloir ralentir le rythme. Commencez par vous concentrer sur votre respiration. Une respiration abdominale permet de se dĂ©tendre plus efficacement. Allongez-vous et plaquez une main sur votre thorax et une sur votre ventre. Inspirez profondĂ©ment en essayant de gonfler votre ventre plus que votre cage thoracique. Inspirez ensuite plus longuement. Ce type de respiration permet de prendre conscience de son corps. Elle permet de ralentir le rythme cardiaque et d’oxygĂ©ner son sang plus efficacement. Dans le mĂȘme ordre d’idĂ©e, des applications de cohĂ©rence cardiaque permettent de prendre du temps chaque jour pour se concentrer sur sa respiration et se dĂ©tendre.

La respiration est l’outil le plus efficace pour retrouver calme et sĂ©rĂ©nitĂ©. Facile Ă  mettre en place elle permet de se reconnecter Ă  son corps. Mais pour soutenir davantage votre systĂšme nerveux parasympathique, autorisez-vous Ă  ralentir. C’est Ă  cette seule condition que vous parviendrez Ă  faire diminuer stress et anxiĂ©tĂ© durablement. Ne dites plus toujours oui Ă  tout, essayez de vous dĂ©tacher des Ă©crans et prenez du temps pour vous. L’hygiĂšne de vie ce n’est pas qu’une nourriture saine et une activitĂ© physique rĂ©guliĂšre. Respecter son corps et ne pas lui imposer un rythme trop soutenu c’est aussi ça l’hygiĂšne de vie.

Le systĂšme nerveux parasympathique est celui de la dĂ©tente et du bien ĂȘtre. Souvent dominĂ© par son cousin sympathique, il convient de lui redonner la prioritĂ©. Pour cela pas de secret, il faut avoir conscience de son importance et prendre le temps de le solliciter Ă  nouveau. La respiration est la clef, elle doit ĂȘtre lente, profonde et abdominale. Pour aller plus loin, je me dois de vous parler des tisanes. Ces derniĂšres sont idĂ©ales pour se dĂ©tendre avant d’aller se coucher. Allez faire un tour sur l’article consacrĂ© aux tisanes anti inflammatoires. Vous aurez toutes les clefs en main pour renouer avec votre systĂšme nerveux parasympathique !

Les derniers articles qui devraient vous plaire 🙂 

Prenez soin de votre santĂ© en faisant les choses vous-mĂȘmes

Le Do It Yourself (DIY) a la cĂŽte depuis quelques annĂ©es. Le principe paraĂźt presque rĂ©volutionnaire : faire tout soi-mĂȘme. Se dĂ©tacher de certaines dĂ©pendances comme celle que nous entretenons avec les industriels. Tout cela n’a en rĂ©alitĂ© rien d’une rĂ©volution. Il...

Un lieu de vie qui vous correspond, aligné à vos envies

Nous recherchons tous un lieu de vie qui nous corresponde, un endroit oĂč poser ses valises. Pour beaucoup il s’agira d’une maison agrĂ©able, pour d’autres ce sera un van, gage de libertĂ©. Quoi qu’il en soit, nous plaçons tous beaucoup d’attente dans notre lieu de vie...

La confiance en soi n’est pas innĂ©e, elle se travaille

Vaste sujet que celui de la confiance en soi. Elle est difficile Ă  dĂ©finir et nous avons tous confiance en nous, Ă  diffĂ©rents degrĂ©s. La confiance en soi, c’est tout un schĂ©ma de pensĂ©es qui nous pousse ou nous empĂȘche de faire des choses. C’est d’elle que peuvent...

L’endobelly : souvent difficile à porter, comment l’apprivoiser ?

L’endomĂ©triose est une maladie inflammatoire qui touche les femmes en Ăąge de procrĂ©er. On estime que 10% d’entre elles seraient concernĂ©es, mais qu’une minoritĂ© serait diagnostiquĂ©e. Cela s’explique par la difficultĂ© Ă  interprĂ©ter les symptĂŽmes de la maladie. C’est le...

Mes trois astuces pour lĂącher prise et ralentir le rythme

Tout va trĂšs vite, trop vite. Dans le monde de l’instantanĂ©itĂ©, difficile de suivre le rythme. À peine une info est-elle connue, qu’il faut dĂ©jĂ  faire face Ă  la suivante. Les flux se multiplient, sont de plus en plus rapides et nous sommes pris dans ce tourbillon...

Ma Routine Bien-Être Holistique pour Aligner Corps, Mental et Âme

Fin 2019, je faisais un burn-out qui allait changer le cours de ma vie. Mon corps me lĂąchait et me forçait Ă  m’arrĂȘter. Cette pause me permit de mettre un mot sur tous mes maux : endomĂ©triose, intestin irritable, perfectionnisme, blessures de l’ñme, etc. Aujourd’hui,...

Pourquoi je n’utilise pas l’intelligence artificielle pour rĂ©diger ?

Le sujet de cet article vous Ă©tonnera peut-ĂȘtre. Bien loin de l’alimentation et du bien-ĂȘtre holistique, je voulais vous parler aujourd’hui de l’intelligence artificielle. Un sujet prĂ©occupant pour beaucoup et qui m’a, moi aussi, forcĂ©e Ă  rĂ©flĂ©chir en profondeur Ă  la...

Comment redonner du sens à sa vie ?

La plupart d’entre-nous avons dĂ©jĂ  fait ce constat amer : je ne sais pas quoi faire de ma vie. Il s’agit d’une affirmation lourde de sens et qui questionne bien plus qu’une simple orientation professionnelle. Car oui, la vie ne se rĂ©sume pas qu’à son travail ou Ă  son...

Du stress Ă  l’inflammation chronique : une rĂ©action en chaĂźne qu’il est possible de briser

L’inflammation est un mĂ©canisme normal mis en place par notre organisme pour se dĂ©fendre. De nombreux facteurs peuvent en ĂȘtre la cause et le stress fait partie des plus difficiles Ă  maĂźtriser. VĂ©ritable mal de notre siĂšcle, il favorise l’apparition de l’inflammation...

Trouvez ce qui vous fait vibrer : votre mission de vie

Le terme mission de vie serait presque intimidant. On pourrait croire qu’il est question de faire de grandes choses et d’accomplir des exploits, mais il n’en est rien. La mission de vie est quelque chose de tout Ă  fait personnel. Elle peut ĂȘtre ambitieuse, ou ne pas...

Les mĂ©moires transgĂ©nĂ©rationnelles : l’impact du passĂ© sur le prĂ©sent

Aujourd’hui, je vous invite Ă  fouiller un peu dans votre passĂ© pour comprendre votre prĂ©sent. Dans cet article il sera question de mĂ©moires transgĂ©nĂ©rationnelles, la mĂ©moire qui se transmet de gĂ©nĂ©ration en gĂ©nĂ©ration. Si j’insiste souvent sur l’importance du moment...

Sortir du burn out : un processus long, mais salvateur

Nous entendons de plus en plus parler de burn out, mais qu’est-il au juste ? Souvent comparĂ© Ă  la dĂ©pression, il est en rĂ©alitĂ© bien diffĂ©rent. Il s’agit d’un message que nous fait passer notre corps pour nous faire comprendre que nous sommes surmenĂ©s. Une mise Ă ...
Madame Shiitake

Et bonjour !

Je m’appelle Laura.

Vous trouverez ici des recettes pour tous les goûts et pour toutes les envies.
La particularité de mes recettes, la plupart sont sans gluten, sans lactose, ou les deux, mais toujours avec beaucoup de gourmandise !

À propos >

CREDITS

© L’ensemble des recettes, textes, photographies de ce site sont ma propriĂ©tĂ© exclusive (sauf mention contraire explicite).

Tous ces Ă©lĂ©ments sont protĂ©gĂ©s par les lois relatives aux droits d’auteurs et Ă  la propriĂ©tĂ© intellectuelle.

Sans autorisation écrite préalable, il est strictement interdit, de copier, reproduire ou redistribuer, tout ou partie de ces éléments, sous quelque forme que ce soit.

Catégories

Archives

4 Commentaires

  1. Elise d'OptimismeCool

    Merci pour cet article qui donne des explications exhaustives. C’est vrai que la respiration est souvent la clĂ© pour la plupart des dĂ©blocages. J’essaie de transmettre cela Ă  ma fille, qui a tendance Ă  se laisser rapidement envahir par le stress.

    RĂ©ponse
  2. Maud

    Je suis bien d’accord, la respiration est la clĂ©, une vĂ©ritable pĂ©dale de frein pour calmer le systĂšme nerveux parasympathique. D’ailleurs, spontanĂ©ment quand on vit quelque chose de stressant, il arrive qu’on prenne une grande bouffĂ©e d’air et qu’on expire assez fort pour nous calmer. Merci pour cet article !

    RĂ©ponse
  3. Soraya Burgo Boufelliga

    j’ai clairement un petit souci 😅 avec le systĂšme nerveux parasympathique. Je suis souvent en apnĂ©e malgrĂ© mes tentatives de mĂ©ditation. J’essaye d’y remĂ©dier et le naturel nerveux revient au galop. Je mets tout de mĂȘme en place des moments de calme et de respiration longue et lente.

    RĂ©ponse
  4. Jackie

    Merci pour ton article qui m’a appris beaucoup de choses. Tu dis que la respiration est la clĂ© et je suis d’accord avec toi. On devrait toujours avoir le rĂ©flexe d’utiliser la respiration dans les situations stressantes.

    RĂ©ponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!