Ma routine bien-être holistique pour aligner corps, mental et âme

24 Nov 2023

Fin 2019, je faisais un burn-out qui allait changer le cours de ma vie. Mon corps me lâchait et me forçait à m’arrêter. Cette pause me permit de mettre un mot sur tous mes maux : endométriose, intestin irritable, perfectionnisme, blessures de l’âme, etc. Aujourd’hui, je remercie infiniment la vie d’avoir fait ces burn-outs, car ils ont été ma renaissance. Je parle de burn-out au pluriel, car en septembre 2022 je traversais une nouvelle phase difficile. Pourquoi ? Parce que je décidais encore une fois de ne pas m’écouter et de me jeter à nouveau dans un travail et un quotidien qui ne m’allaient pas. Mon corps m’a rapidement fait comprendre mon erreur. Je n’ai aujourd’hui plus de douleurs physiques et j’accepte et vis mes émotions pleinement. J’ai la sensation d’être alignée avec ma mission de vie. Si comme moi, vous avez décidé d’en finir avec le mal-être physique et psychique et que vous voulez être acteur ou actrice de votre santé, lisez les paragraphes qui suivent. Je vous partage ma routine bien-être holistique.

Bien-être holistique : prenez soin de votre corps

Le bien-être holistique est le bien-être sous toutes ses formes. Il passe par le corps et l’esprit. Il peut prendre de nombreuses formes et le développement personnel, la nutrition, le lâcher-prise, en sont de bons exemples.

Des douleurs physiques que je devais écouter

Le bien-être holistique passe par la compréhension de son corps et des messages qu’il tente de nous faire passer, à sa manière. J’ai toujours eu de grosses douleurs cycliques, mais au plus fort de mon burn-out je souffrais d’hémorragies digestives qui me terrifiaient. Lorsque j’enseignais, j’enchaînais les petites maladies, mon système immunitaire était à plat. Plus je négligeais mon corps, plus ce dernier s’exprimait fort. Plus je stressais, plus j’étais malade, fatiguée, épuisée. Un cercle vicieux dans lequel j’étais entrée et duquel je n’arrivais pas à sortir. Avec le recul, je me rends compte que je n’essayais même pas.

Un beau jour, c’est mon corps, sans crier gare, qui a sonné l’alarme. Je me prenais l’alerte rouge de plein fouet, mon corps avait décidé que c’en était trop. J’étais KO, comme un boxer à qui on assène l’ultime coup qui le met hors jeu. J’étais au lit, couchée et n’avais plus d’autre choix que d’écouter et comprendre ces messages que voulait me faire passer mon corps. Je devais prendre ces quelques mois pour me recentrer et comprendre pourquoi j’en étais là. Une remise en question qui n’a pas été simple, mais nécessaire. Si vous le pouvez, n’attendez pas d’être poussé.e dans vos derniers retranchements. Essayez d’écouter les messages du corps, ce dernier ne s’exprime jamais sans raison.

Prenez soin de votre corps, votre véhicule pour la vie

J’ai rapidement compris que si je ne prenais pas soin de mon corps, je n’irais pas bien loin. Un constat d’une logique implacable, mais qui n’est pas toujours entendable quand on a la tête dans le guidon. Et nous avons tous tendance à avoir bien trop la tête dans le guidon. Pour que notre corps fonctionne, c’est comme une auto, il faut l’entretenir et lui donner le meilleur carburant. Cela passe donc par l’alimentation. Elle est la première médecine et tient un rôle de prévention capital. Je décidais donc de reprendre mon alimentation en main et j’allais découvrir des choses passionnantes.

C’est l’alimentation anti inflammatoire qui m’a permis d’apaiser mon corps. Elle permet d’éteindre le feu intérieur qui provoque un mal-être digestif souvent problématique. En écoutant son corps on commence à comprendre ce qu’on digère, ou non, ce qui nous fait du bien ou au contraire provoque de l’inconfort. En limitant les produits industriels, le lactose et le gluten, je constatais une nette amélioration.  Je me rendais également compte que les légumes crus ne passaient pas. Trop riches en fibres, ils irritaient mes intestins. Cependant, il était hors de question de se passer des légumes et ces derniers, s’ils sont trop cuits, ont moins d’intérêt nutritionnel. Je décidais alors de faire l’acquisition d’un extracteur à jus. Il permet de profiter de tous les bienfaits des légumes sans devoir en consommer les fibres. J’en bois aujourd’hui régulièrement, une sorte de routine jus qui contribue à mon apaisement intérieur.

un grand vert de jus de légumes vert avec une paille

Une fois le feu éteint, j’ai pu recommencer à manger de tout. Je privilégie aujourd’hui une alimentation plus nutritive et pleine de vie, loin des produits vides que proposent les industriels. Pour approfondir le sujet, allez faire un tour sur cet article dans lequel j’aborde les bases de la cuisine anti inflammatoire.

Entretenez votre corps

Entretenir son corps, ce n’est pas seulement faire le choix d’une alimentation saine, c’est se bouger régulièrement. Je ne parle pas ici de sport extrême ou d’activité physique intensive, très peu pour moi. J’ai compris qu’il était possible de se bouger sans se faire violence. Si, comme moi, vous êtes de ceux qui ne veulent pas que le sport devienne une contrainte, adoptez le sport doux. Son seul nom est prometteur. Qui n’aurait pas envie de faire du sport doux ? L’idée c’est de se bouger, sans pousser le bouchon trop loin. La randonnée, le jardinage, le bricolage sont des activités physiques douces qui permettent d’être en mouvement.

La cascade d'Afareaitu à pleine puissance - cuisine sauvage

Je sors, je marche, j’explore, je vais au contact de la nature, je sens le vent dans mes cheveux, l’eau de mer qui glisse entre mes orteils. Bref, je bouge en me faisant plaisir. Le contact avec la nature fait un bien fou et permet de se recharger en ions négatifs. Ils stimulent les communications inter cellulaires et leur permettent de fonctionner plus efficacement. De plus, ces activités douces mettent également en mouvement l’intérieur de votre corps et vos muscles abdominaux. Cela stimule vos intestins et améliore votre digestion.

Entretenir son corps, c’est aussi lui laisser le temps de se reposer. En cela, le sommeil est crucial puisqu’il permet au corps de se régénérer. Si vous veillez à dormir suffisamment (7 à 9h pour un adulte) vous ressentirez des effets bénéfiques sur toutes les sphères de votre vie. La sieste contribue également à fournir à notre corps le repos dont il a besoin. Sans en faire tous les jours, il est intéressant de s’allonger une vingtaine de minutes plusieurs fois par semaine. Loin d’être une perte de temps, cela permet de retrouver toute sa vivacité et son énergie.

Bien-être holistique : prenez soin de votre mental

Prendre soin de son corps est une excellente chose, mais ce n’est pas suffisant. Pour être pleinement apaisé et aligné, il faut prendre soin de son mental. C’est un deuxième burn-out en 2022, mental et émotionnel, qui m’a permis d’en prendre pleinement conscience. Quand votre corps décide de vous remettre les pendules à l’heure, il est sage de l’écouter.

Acceptez toutes vos émotions

Les émotions sont là pour nous apprendre des choses. Lorsqu’on réagit à un évènement, une situation, une parole, c’est qu’il y a quelque chose à creuser, un enseignement à tirer de cette émotion. Il est important d’accueillir chaque émotion et de la voir comme un signal. Cependant, il n’est pas toujours facile de comprendre pourquoi nous réagissons de telle ou telle manière à quelque chose. Cela peut prendre des années et demande de faire un travail approfondi sur soi. Accueillez vos émotions, essayez de les analyser et acceptez-les. Voyez-les comme une chance de vous comprendre un peu mieux. En vivant pleinement vos émotions (positives comme négatives) vous aurez moins de chance de revivre les plus pénibles d’entre elles.

Vivre ses émotions, c’est aussi comprendre que nous ne sommes pas nos émotions. Nous les vivons, elles nous traversent, mais ne nous résument pas. Ne dites plus je suis triste, mais je ressens de la tristesse. Ne dites plus je suis stressé.e, mais je me sens stressé.e. Ça n’a l’air de rien, mais je vous assure que ça change tout. Ressentir de la tristesse ce n’est pas du tout la même chose qu’être triste. Cette dernière formulation fait d’un état passager une caractéristique de ce que vous êtes. Or, ce n’est pas le cas. On accueille ainsi ses émotions sans culpabilité ou honte et on perçoit plus facilement le message qu’il y a derrière. Alors vivez vos émotions et demandez-vous pourquoi vous les vivez. Vous verrez que c’est passionnant et qu’on apprend des choses très intéressantes.

Madame Shiitake toute crispée - les messages du corps

J’ai écrit un article sur l’hypersensibilité qui aborde ce sujet, allez y faire un tour =)

Faites un pas vers le bien-être mental avec la psychothérapie

Quoi de mieux pour comprendre les émotions qui nous assaillent de toutes parts que de se faire épauler dans ses investigations ? Curieuse de nature, j’ai testé la psychothérapie comportementale, l’EMDR et la psychanalyse. Chacune de ces méthodes a ses avantages et n’aborde pas les mêmes choses :

  • la psychothérapie comportementale va permettre d’agir directement sur les troubles du comportement ;
  • l’EMDR va traiter les traumas et chercher à atténuer les réactions liées à un trauma en particulier ;
  • la psychanalyse va beaucoup plus loin, elle cherche la source de nos problèmes. Elle se trouve souvent dans notre enfance, mais même au-delà, au niveau des générations passées, jusqu’à trois ou quatre générations en arrière. Elle permet d’analyser nos schémas, notre fonctionnement relationnel, nos névroses, voire nos psychoses familiales.

C’est la psychanalyse qui a eu ma préférence parmi ces trois méthodes. Je tape la causette avec mon psychanalyste depuis plus de 12 ans et qu’est-ce que c’est intéressant. C’est un peu ma routine bien-être à moi. Cela m’a permis de comprendre énormément de choses, à propos de moi, mais pas que. C’est toute une façon de penser qui s’apprend et qui permet de voir les choses autrement. Une psychanalyse, ce n’est jamais terminé et c’est quand on le comprend que ça commence vraiment. Excusez la comparaison, mais la psychanalyse, c’est un peu comme sortir les poubelles toutes les semaines. On évacue les choses obsédantes, qui prennent trop de place. Rien de mieux pour assainir son mental. Une thérapie, c’est un billet aller sans date de retour. Certaines durent 20, 30 ans, voire plus.

Si vous avez des choses que vous voulez partager et comprendre, je ne peux que trop vous conseiller la psychanalyse. Une façon d’aborder la vie différemment et d’œuvrer pour son bien-être.

Accueillez toutes vos pensées avec la méditation

La méditation est une autre façon de se concentrer sur ses pensées. C’est également moins onéreux et se pratique seul depuis n’importe où. Le tout est de réussir à être au calme pendant une dizaine de minutes, au moins. L’idée est de se créer son espace intérieur pour accueillir ses pensées, les regarder passer en prenant du recul et laisser aller les plus négatives d’entre elles. C’est un peu comme un après-midi de beau temps, allongé.e dans l’herbe sur le dos à regarder passer les nuages. On les observe, on remarque leurs formes et on laisse le vent les emporter, puis on fait de même avec les autres. Avec la pratique on arrive à comprendre pourquoi telle ou telle pensée nous traverse. Pourquoi tel nuage se trouve ici.

Laura qui se sent bien, en voyage, en quête d'un nouveau métier

L’idéal est de méditer quotidiennement au moment qui vous va le mieux. Je médite généralement le soir, mais cette année, j’ai aussi médité le matin, avant de travailler. C’est à vous d’essayer plusieurs moments et plusieurs configurations pour trouver celle qui colle au mieux à votre organisation et vos envies. Avec de la persévérance et de la pratique vous devriez constater quelques changements :

  • moins de stress ;
  • un sommeil de meilleure qualité ;
  • moins de colère ;
  • plus de patience et de tolérance ;
  • etc.

Au-delà de ces bienfaits, la méditation permet aussi de prendre du temps pour soi, de prendre le temps de ralentir dans une époque où tout va trop vite, même les trottinettes.

Bien-être holistique : prenez soin de votre âme

J’écris cet article dans le cadre de l’évènement interblogueurs organisé par Caroline qui tient le blog Ma Belle Santé. À cette occasion, elle nous proposait d’écrire sur le thème « Ma santé, mon pouvoir : être l’actrice de son bien-être au quotidien. » Un sujet qui me parle puisque ces dernières années m’ont permis de comprendre l’importance d’agir pour son bien-être. Mettre en place des actions, des routines au quotidien pour prendre soin de soi est à la portée de tous.tes. J’apprécie beaucoup le blog de Caroline pour les thématiques qu’elle aborde et les valeurs qu’elle défend. J’ai déjà eu l’occasion d’écrire pour elle sur mon parcours de santé lié à l’endométriose, je vous laisse y jeter un œil.

Le bien-être holistique pour aligner corps, mental et âme

Notre être profond est souvent enfoui sous une couche de masques que nous portons. Ces masques sont manipulés par notre égo. Ce dernier est là pour nous protéger de ce qu’il croit être néfaste pour nous. Le problème, c’est qu’il a souvent tendance à se tromper. Pensant agir pour notre bien, il nous enfonce ainsi plus profondément dans nos peurs et nos névroses. Pour avoir l’impression d’être à sa juste place et de faire ce qu’on aime, il faut parfois passer par une importante phase d’inconfort. Ça, l’égo ne peut l’admettre, ni le comprendre.

Prendre soin de son âme, c’est réussir à aligner son corps avec son esprit. En prenant soin de son corps et de son mental, on fait du bien à son âme. Elle est le médiateur entre le corps (la part matérielle de notre être) et le mental, l’esprit (la part intellectuelle et immatérielle de notre être). Mais comment prendre soin de son âme ? Il faut réussir à se reconnecter à elle en suivant son intuition, cette impression que l’on a parfois de faire ou non le bon choix.

Quand on est parfaitement connecté avec soi-même on sait si on se trouve où il faut être. Si vous vous sentez en décalage avec votre travail, que vous avez le sentiment de ne pas être à la bonne place, c’est que c’est probablement le cas. Le problème ce n’est pas vous, mais l’inadéquation entre vos valeurs et ce que vous faites. Nos peurs nous empêchent souvent de sauter le pas de la démission ou de la reconversion professionnelle. Elles nous empêchent de faire ce qui nous plaît pour faire ce qui nous rassure. Ça ne vaut d’ailleurs pas que pour le travail, mais pour nos relations amoureuses, notre lieu de vie, etc.

Trouvez votre mission de vie

photographie culinaire en ligne - Madame Shiitake à l'oeuvre sur son gâteau de mariage

Trouver sa mission de vie n’a rien d’un choix. Il ne s’agit pas de choisir un métier ou un lieu de vie. Trouver sa mission de vie, c’est suivre son intuition, faire ce qu’on aime par-dessus-tout. C’est faire ce pour quoi on est doué, faire quelque chose qui nous anime, qui nous fait vibrer. Quand on a identifié sa mission de vie, on se sent à sa place, aligné. Notre âme cesse de nous mitrailler de messages à travers notre corps et notre mental et tout s’apaise à l’intérieur. Seulement, trouver sa mission de vie ne se fait pas en un claquement de doigts. C’est un travail d’investigation qui prend du temps.

Il m’aura fallu plus de deux ans pour mettre des mots sur ma mission de vie. Ce qui m’a le plus aidé ? Faire un travail quotidien d’introspection. Tous les soirs, pendant une heure, je travaillais sur moi, mais rien de barbant, ni de contraignant. Je lisais des livres, des blogs, je regardais des vidéos, j’écoutais des podcasts, j’écrivais. Prendre du temps avec vous-même est le meilleur cadeau que vous puissiez vous faire. Votre âme n’attend qu’un peu d’attention de votre part pour que vous puissiez retrouver le lien.

Pratiquez l’écriture intuitive

Si tout ça vous paraît compliqué, l’écriture intuitive peut vous aider à trouver les réponses à vos questions. Installez-vous dans un endroit calme où vous vous sentez bien et munissez-vous d’un stylo et d’un cahier. Posez une question par écrit et laissez venir les réponses sans rien retenir. Laissez-vous guider par votre stylo et écrivez. C’est grâce à l’écriture intuitive (et aussi parce que ce projet est dans un coin de ma tête depuis longtemps) que j’ai sauté le pas et fait ma demande de visa pour partir en Australie. Ce visa, aujourd’hui, je l’ai obtenu, et il va me permettre de passer un an en Australie. Je n’ai aucune idée de ce que je vais faire dans ce pays, mais une chose est certaine, j’y vais. L’avenir me dira si j’avais raison de me fier à mon intuition 😉

Pour se sentir bien, il ne faut pas se contenter de faire du sport, de boire des tisanes ou de manger des légumes. Même si tout cela est excellent, ça ne suffit pas. Il faut considérer son soi dans son ensemble et dans toute sa complexité. Le bien-être holistique se vit à travers toutes nos cellules. Quand on prend soin de son âme et qu’on mesure son importance, tout le reste suit et corps et mental sont apaisés.

Pour terminer, je vous invite à consulter cet article sur la mission de vie. J’explique de quoi il s’agit plus précisément et j’essaie de donner des pistes pour que vous puissiez trouver votre mission de vie, ce qui vous fait vibrer.

Deux assiettes de crudités et sarrasin idéales dans le cadre du régime Seignalet

Les derniers articles qui devraient vous plaire 🙂 

Un lieu de vie qui vous correspond, aligné à vos envies

Nous recherchons tous un lieu de vie qui nous corresponde, un endroit où poser ses valises. Pour beaucoup il s’agira d’une maison agréable, pour d’autres ce sera un van, gage de liberté. Quoi qu’il en soit, nous plaçons tous beaucoup d’attente dans notre lieu de vie...

La confiance en soi n’est pas innée, elle se travaille

Vaste sujet que celui de la confiance en soi. Elle est difficile à définir et nous avons tous confiance en nous, à différents degrés. La confiance en soi, c’est tout un schéma de pensées qui nous pousse ou nous empêche de faire des choses. C’est d’elle que peuvent...

L’endobelly : souvent difficile à porter, comment l’apprivoiser ?

L’endométriose est une maladie inflammatoire qui touche les femmes en âge de procréer. On estime que 10% d’entre elles seraient concernées, mais qu’une minorité serait diagnostiquée. Cela s’explique par la difficulté à interpréter les symptômes de la maladie. C’est le...

Mes trois astuces pour lâcher prise et ralentir le rythme

Tout va très vite, trop vite. Dans le monde de l’instantanéité, difficile de suivre le rythme. À peine une info est-elle connue, qu’il faut déjà faire face à la suivante. Les flux se multiplient, sont de plus en plus rapides et nous sommes pris dans ce tourbillon...

Pourquoi je n’utilise pas l’intelligence artificielle pour rédiger ?

Le sujet de cet article vous étonnera peut-être. Bien loin de l’alimentation et du bien-être holistique, je voulais vous parler aujourd’hui de l’intelligence artificielle. Un sujet préoccupant pour beaucoup et qui m’a, moi aussi, forcée à réfléchir en profondeur à la...

Comment redonner du sens à sa vie ?

La plupart d’entre-nous avons déjà fait ce constat amer : je ne sais pas quoi faire de ma vie. Il s’agit d’une affirmation lourde de sens et qui questionne bien plus qu’une simple orientation professionnelle. Car oui, la vie ne se résume pas qu’à son travail ou à...

Du stress à l’inflammation chronique : une réaction en chaîne qu’il est possible de briser

L’inflammation est un mécanisme normal mis en place par notre organisme pour se défendre. De nombreux facteurs peuvent en être la cause et le stress fait partie des plus difficiles à maîtriser. Véritable mal de notre siècle, il favorise l’apparition de l’inflammation...

Trouvez ce qui vous fait vibrer : votre mission de vie

Le terme mission de vie serait presque intimidant. On pourrait croire qu’il est question de faire de grandes choses et d’accomplir des exploits, mais il n’en est rien. La mission de vie est quelque chose de tout à fait personnel. Elle peut être ambitieuse, ou ne pas...

Les mémoires transgénérationnelles : l’impact du passé sur le présent

Aujourd’hui, je vous invite à fouiller un peu dans votre passé pour comprendre votre présent. Dans cet article il sera question de mémoires transgénérationnelles, la mémoire qui se transmet de génération en génération. SI j’insiste souvent sur l’importance du moment...

Sortir du burn out : un processus long, mais salvateur

Nous entendons de plus en plus parler de burn out, mais qu’est-il au juste ? Souvent comparé à la dépression, il est en réalité bien différent. Il s’agit d’un message que nous fait passer notre corps pour nous faire comprendre que nous sommes surmenés. Une mise à...

Comment ça va ? Une question pas si anodine que ça

Ça va ? Nous posons tous cette question quasi quotidiennement. Au travail, lorsqu’on retrouve des amis, à ses proches, elle est devenue automatique. Une sorte de formule de politesse à laquelle nous n’attendons presque pas de réponse. S’il s’agit de s’enquérir de...

Apprenons à écouter les messages du corps pour aller mieux

Notre est corps est capable de communiquer. Il n’est bien sûr pas capable de parler, mais sait utiliser d’autres moyens de se faire comprendre. C’est en général pour nous signaler que quelque chose ne va pas. Seulement, les signaux ne sont pas toujours facilement...
Madame Shiitake

Et bonjour !

Je m’appelle Laura.

Vous trouverez ici des recettes pour tous les goûts et pour toutes les envies.
La particularité de mes recettes, la plupart sont sans gluten, sans lactose, ou les deux, mais toujours avec beaucoup de gourmandise !

À propos >

CREDITS

© L’ensemble des recettes, textes, photographies de ce site sont ma propriété exclusive (sauf mention contraire explicite).

Tous ces éléments sont protégés par les lois relatives aux droits d’auteurs et à la propriété intellectuelle.

Sans autorisation écrite préalable, il est strictement interdit, de copier, reproduire ou redistribuer, tout ou partie de ces éléments, sous quelque forme que ce soit.

Catégories

Archives

10 Commentaires

  1. Olivia

    Quel magnifique article ! Il résume bien les actions pour prendre soin de soi, dans son « entièreté ». Nous ne sommes pas nos émotions, elles nous traversent seulement, cette phrase aussi ma parle beaucoup : comment mieux accueillir ses émotions, les vivre surtout et chercher à les comprendre… tout un programme !!! 😉

    Réponse
    • Madame Shiitake

      Merci pour ton retour, en effet tout un programme que de prendre soin de soi sur tous les plans, et d’être dans la bienveillance avec soi même 🙂

      Réponse
      • Caroline

        Retrouver sa connexion à soi-m’aime et à son corps c’est effectivement essentiel dans un parcours de construction ou de reconstruction. Les chocs émotionnels viennent nous rappeler l’importance de vivre une vie en adéquation avec nos aspirations profondes. Tout comme toi je trouve que l’exploration du bien-être est un outil puissant pour revenir dans son être. Moi c’est avec la pratique du yoga que j’ai trouvé cette alignement corps/coeur/esprit. C’est ce qui m’a permis de sortir de l’agitation mental, m’apaiser et faire de la clarté pour reprendre pieds dans ma vie à un moment où je me sentais vide et perdue.merci pour ton partage très touchant.

        Réponse
        • Laura

          Hello Caroline 🙂 Merci pour ton commentaire, très inspirant ! J’aimerai beaucoup prendre le temps de pratiquer le yoga pour profiter des bienfaits concernant le réalignement 🙂

          Réponse
  2. Patricia

    Bravo pour ce rebondissement après le burn out.
    Effectivement comme tu dis si bien l alimentation est notre carburant. Dès que je peux j’aime aller me balader et me ressourcer dans la nature.

    Réponse
    • Madame Shiitake

      Merci Patricia ! C’est clair, l’alimentation et le contact avec la nature sont tellement importants pour prendre soin de soi !

      Réponse
  3. Caroline

    Merci énormément pour tous tes partages ! Tu es une belle preuve de résilience. La prise de soin de son être de manière holistique est en effet la clef pour être en pleine santé 🙂

    Réponse
    • Madame Shiitake

      Merci Caroline d’avoir choisi ce thème pour le carnaval d’articles. Il y a tellement à apprendre du parcours de chacun, chacune pour être sur le chemin du bien être 🙂

      Réponse
  4. Virginie

    Votre approche du bien-être holistique est inspirante. L’idée de prendre soin de soi sur tous les plans – corps, mental et âme – est essentielle. J’apprécie particulièrement votre accent sur l’écoute du corps et la nécessité de pratiquer une activité physique douce, tout en nourrissant son mental et son âme. Cela résonne profondément avec ma propre perspective sur l’équilibre et la santé. Merci de partager ces précieux conseils.

    Réponse
    • Madame Shiitake

      Bonjour Virginie, merci beaucoup pour votre message réconfortant. C’est un parcours de vie personnel qui m’a permis de comprendre l’importance d’écouter les messages que veut nous faire passer notre corps. Ce dernier en sait beaucoup sur nous et le plus difficile est de réussir à décoder ses messages. Mais c’est la clef pour un bien être holistique dont l’équilibre est sans doute le maître mot !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!