Le lactose c’est quoi ?

5 Mai 2023

Nous entendons beaucoup parler du lactose et des potentielles intolérances dont il est la source. Il est, avec le gluten, considéré comme responsable de nombreuses inflammations intestinales. Présent dans le lait de tous les mammifères, certaines personnes ne digèrent effectivement pas le lactose. Dans cet article nous allons comprendre pourquoi et nous nous rendrons compte que des milliers d’années de mutations génétiques expliquent que nous ne soyons pas tous égaux face au lactose. Lactose et inflammation, ou quand l’alimentation se mêle à l’évolution de l’Homme sur le temps long. Attachez vos ceintures et embarquez pour un voyage dans le temps inattendu !

Qu’est-ce que le lactose ?

Le lactose, présent dans le lait des mammifères est un glucide. Même si son goût ne le laisse pas penser de prime abord, il s’agit bel et bien d’un sucre. Il s’agit même d’un glucide composé de deux sucres simples : le glucose et le galactose. En tant que sucre, le lactose peut être rapidement exploité par notre corps s’il a besoin d’un apport en énergie rapide. Sa condition de sucre en fait également une molécule qui a vocation à être consommée rapidement, à l’inverse des lipides. Rien de bien sorcier à priori.

recette granola sans gluten, céréales dans un bocal, du lait et une main pour le service

C’est au moment de la digestion que les choses se corsent. Pour être absorbé, le lactose doit être redécoupé par notre organisme en sucres simples, notamment en glucose. Seuls ces derniers sont capables de passer la paroi intestinale, pour rejoindre la circulation sanguine. Et oui, notre corps ne sait peut assimiler les grosses molécules de sucre qu’à l’aide des enzymes digestives. Dans le cas du lactose, c’est l’enzyme appelée lactase qui le découpe en sucres simples facilement assimilables. Vous commencez à comprendre, certaines personnes ne produisent pas assez voire pas du tout de lactase. Le lactose n’est alors pas découpé et n’est pas assimilé, ce qui peut avoir diverses conséquences que nous détaillons plus bas.

Figurez-vous que les personnes qui ne produisent pas de lactase sont celles qui ont le fonctionnement le plus proche de ce que nous étions quand nous chassions le mammouth. Notre corps produit naturellement de la lactase, mais sa production cesse après le sevrage, lorsque nous arrêtons de boire le lait maternel. Passé cet âge nous ne sommes plus censés consommer de produits à base de lait (encore moins venant d’autres espèces animales) et ne produisons donc plus de lactase. Seulement, les choses ont bien changé et les millénaires passant, nous avons intégré les produits laitiers à notre alimentation. L’Homme s’est donc adapté et produit de la lactase, en plus ou moins grande quantité, tout au long de sa vie. Il s’agit de mutations hétérogènes et tout le monde n’a pas suivi le même schéma d’évolution. Les intolérants au lactose sont ceux qui ne se sont pas ou peu adaptés. Des sortes de rebelles du lactose !

Lactose et inflammation : quels effets sur notre organisme ?

Le lactose s’il n’est pas découpé par la lactase n’est pas assimilé par l’organisme et arrive sous sa forme brute dans le gros intestin. Il fait alors un repas parfait pour les bactéries qui y résident. En décomposant le lactose, elles libèrent des gaz et des acides gras à chaînes courtes qui favorisent la pénétration d’eau dans le gros intestin. La présence de ces gaz peut provoquer des ballonnements, des crampes abdominales et des flatulences. L’eau qui s’accumule dans l’intestin peut être la cause de diarrhées. On se rend compte que la non assimilation du lactose a des conséquences sur le transit, d’autres sont moins répandues, dont certaines qui peuvent s’avérer préoccupantes :

recette de graines de sarrasin prégermé zoom sur la tome
  • brûlures d’estomac ;
  • vomissements et nausées ;
  • reflux gastro-œsophagiens ;
  • irritation et porosité de la muqueuse intestinale dans les cas les plus graves ;
  • affaiblissement du système immunitaire et carences dans le cas d’une porosité intestinale importante ;
  • fatigue chronique.

Notez que l’intensité de ces symptômes varie en fonction des quantités de produits laitiers ingérés.

Il est aussi important de se rappeler que les produits laitiers n’ont pas que des effets délétères sur notre santé. Ils sont une source importante de protéines complètes et de calcium. Si nous savons tous où trouver des protéines animales complètes, c’est moins évident pour le calcium. Il est pourtant indispensable pour la bonne santé de nos os, de nos dents, pour une bonne coagulation, etc.

Pourquoi et comment adopter une alimentation sans lactose ?

Manger sans lactose permet de se prémunir de tous les désagréments cités plus hauts. Notre corps n’est pas fait pour assimiler le lactose, on peut donc s’en passer sans risques pour notre santé. C’est en revanche une autre histoire pour ce qui est des protéines et du calcium. Se passer du lactose, pourquoi pas, mais il convient alors de choisir avec soin par quoi vous comptez remplacer les produits laitiers. Les aliments riches en calcium sont les suivants :

  • certaines eaux sont riches en calcium ;
  • les légumineuses (pois-chiches, haricots, lentilles, etc.) ;
  • les fruits de mer ;
  • les fruits à coques ;
  • les algues (kombu, wakamé, nori, etc.) ;
  • les légumes verts (chou frisé, brocoli, poireau, roquette, etc.) ;
  • les légumes feuilles tels que les épinards ou les blettes.

Les autres sources de protéines sont plus connues, mais n’oubliez pas que seules les protéines animales sont des protéines complètes. Celles qui permettent à notre corps d’y trouver tous les acides aminés dont il a besoin. Si vous êtes végétariens ou vegans, il faudra mixer les différentes protéines végétales pour répondre à tous les besoins de votre organisme. Je vous parle de tout ça dans mon article sur les 10 conseils pour mettre en place une alimentation plus saine. Vous y trouverez les sources de protéines végétales qui permettent de ne manquer de rien tout en végétalisant votre alimentation.

recette de graines de sarrasin prégermé, des patates appétissantes

Lactose et inflammation vont souvent de paire et en voyageant dans le temps, nous nous sommes rendu compte que nous ne sommes aujourd’hui pas tous égaux pour le digérer. On considère même que seulement 25% de la population digère parfaitement le lactose. Pour le reste, il s’agit de personnes intolérantes à différents degrés. Cette intolérance peut passer inaperçue ou être la source de graves problèmes de santé. Nous pouvons tous nous passer de lactose, mais il est nécessaire d’adapter notre alimentation pour trouver calcium et protéines en quantités suffisantes. Une occasion de s’intéresser à des régimes alimentaires plus sains, mais tout autant savoureux !

Dites-moi dans les commentaires quels sont vos rapports avec le lactose et les produits laitiers. C’est en général le fromage dont il est le plus difficile de se passer lorsqu’on mange sans lactose, est-ce votre cas ?

Les derniers articles qui pourraient vous intéresser 🙂 

Adénomyose et douleur : comment mieux vivre avec elles ?

Licence d’utilisation à design unique/Denis Stankovic/Canva Adénomyose et douleur sont souvent liées. L’adénomyose utérine est une maladie gynécologique souvent mal connue. Cette pathologie invisible peut être invalidante au quotidien lorsqu’elle est très douloureuse....

Le régime méditerranéen : entre plaisir, bien-être et convivialité

Le régime méditerranéen n’est pas un régime comme les autres. Il est très permissif et fait la part belle au plaisir. Trop souvent connoté négativement, un régime est en réalité une somme d’habitudes alimentaires partagées par un groupe. Ainsi, le régime méditerranéen...

Les protéines : des nutriments incontournables de notre alimentation

Les protéines sont consommables sous diverses formes. On entend de tout à leur sujet et il est parfois difficile de s’y retrouver. Entre protéines animales ou végétales, complètes ou incomplètes, maigres ou grasses, il y a de quoi s’y perdre. Si certaines sont plus...

Comment bien choisir son extracteur de jus ?

Il existe des dizaines de références d’extracteurs de jus sur le net. Alors comment être sûr de faire le bon choix ? Entre extracteurs, centrifugeuses, blenders ou même mixeurs, difficile de s’y retrouver. Pourtant, tous ces objets ont des usages bien différents....

Les tisanes anti inflammatoires pour vous apaiser durablement

On parle généralement de lutter contre l’inflammation grâce à la nourriture. Mais on oublie souvent de parler des boissons. Elles jouent pourtant un rôle important et sont efficaces pour soulager l’organisme. Faciles à préparer et à consommer, il en existe pour tous...

Intolérance au lactose : une réaction normale de notre organisme

Le lactose est la cause de nombreux cas d’intolérance et de plus en plus de personnes semblent concernées. On pourrait ainsi croire que nous sommes plus intolérants au lactose qu’auparavant. La réalité, c’est que cette intolérance est aujourd’hui mieux diagnostiquée...

Alimentation anti inflammatoire et endométriose : comment soulager les douleurs ?

L’endométriose est une maladie gynécologique qui touche 10% des femmes en âge de pouvoir donner naissance. Au niveau mondial, cela représenterait 190 millions de femmes. Je fais partie de ces femmes et dans mon cas le diagnostic n’a pas été facile à poser. J’ai appris...

La nutrition holistique pour apaiser son corps, son mental et son âme

La nutrition holistique se démarque des régimes alimentaires et autres programmes nutritionnels par son approche plus globale de l’alimentation. Elle met l’humain au cœur de la pratique et ne résonne pas qu’en apports nutritionnels et en calories. Elle prend en compte...

Le nutrivorisme : faire le choix d’une alimentation intelligente

Être nutrivore, c’est croquer la vie à pleines dents, c’est faire le choix d’une alimentation riche en nutriments. Et pour y parvenir, il convient de connaître les bases de la nutrition et de comprendre ce que nous apporte la nourriture que nous mangeons. Dans cet...

Les meilleurs aliments pour soulager les symptômes de l’endométriose

L’endométriose est une maladie qui peut toucher les femmes en âge de procréer. Elle se manifeste par un développement anarchique de l’endomètre, la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus. Cet endomètre se développe en dehors de l’utérus et peut envahir certains...

Le vitaliseur de Marion : le cuiseur vapeur révolutionnaire

Derrière le vitaliseur de Marion se cache en réalité un cuiseur vapeur. Rien de bien excitant de prime abord, et pourtant, ce cuiseur vapeur n’est pas comme les autres. Tout dans sa conception est fait pour que les aliments conservent au maximum ce qui fait leur...

Tout savoir sur les boissons anti-inflammatoires

La semaine dernière je vous présentais les bienfaits des jus de légumes pour la santé, mais une boisson anti-inflammatoire ne se résume pas qu’à cela. Aujourd’hui c’est Jessica du blog Madame Paléo qui a rédigé un article invité pour le blog Madame Shiitake et qui...
Madame Shiitake

Et bonjour !

Je m’appelle Laura.

Vous trouverez ici des recettes pour tous les goûts et pour toutes les envies.
La particularité de mes recettes, la plupart sont sans gluten, sans lactose, ou les deux, mais toujours avec beaucoup de gourmandise !

À propos >

CREDITS

© L’ensemble des recettes, textes, photographies de ce site sont ma propriété exclusive (sauf mention contraire explicite).

Tous ces éléments sont protégés par les lois relatives aux droits d’auteurs et à la propriété intellectuelle.

Sans autorisation écrite préalable, il est strictement interdit, de copier, reproduire ou redistribuer, tout ou partie de ces éléments, sous quelque forme que ce soit.

Catégories

Archives

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!