Les FODMAP, c’est quoi ?

3 Mai 2023

Quand on s’intéresse aux FODMAP, la liste des aliments interdits est souvent la première chose à dresser. Il est plus facile d’éliminer ce qui nous cause du tort avant d’introduire ce qui nous fait du bien. Si vous vous interrogez sur les FODMAP vous êtes peut-être concerné par des troubles digestifs. Pas de honte à avoir, c’est un mal plutôt courant. Adopter un régime sans FODMAP pendant une courte période peut permettre de soulager les symptômes, dans le cadre d’un intestin irritable, par exemple. Il faudra ensuite veiller à les réintroduire stratégiquement pour identifier quels sont les aliments que vous ne digérez réellement pas. Restez avec moi, dans cet article je vous donne plein de conseils pour comprendre les FODMAP.

Les FODMAP, des glucides qui résistent à la digestion  

Des sucres sources de gaz intestinaux

Les FODMAP sont des sucres qui résistent à la digestion et vont fermenter sous l’action des bactéries présentes dans le côlon, ou plus rarement dans l’intestin grêle. Les FODMAP sont des glucides fermentescibles, qui ont cette tendance à faire fermenter, du fait de la difficulté à les digérer. Le gaz, généralement produit par les bactéries au contact de ces sucres, est l’hydrogène. Cette fermentation est la cause de ballonnements et douleurs intestinales. Cela se produit quand les FODMAP sont consommés en excès, ou même en petites quantités quand les personnes y sont très sensibles. C’est un gros problème pour les personnes qui ont un SIBO (Small Intestinal Bacterial Overgrowth), c’est-à-dire celles qui ont une présence anormale de bactéries dans l’intestin grêle, qui devraient être uniquement dans le côlon. Ces bactéries sont, chez ces personnes, remontées depuis le côlon pour s’installer dans le grêle. Quand elles consomment des FODMAP, cela provoque une fermentation dans le grêle, qui peut provoquer des maux de ventre très désagréables.

Les différentes catégories de FODMAP

Le sigle FODMAP fait référence aux quatre catégories de glucides que l’on retrouve dans certains aliments et qui sont plutôt difficiles à digérer.
Les quatre familles d’aliments qui Fermentent sont les Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols.

Pour expliquer ce que sont les FODMAP on va partir des lettres de l’acronyme :

  • Le « F » de FODMAP fait référence à la Fermentation de ces sucres, quand ils sont « mangés » par les bactéries de notre microbiote. Les fibres qui ne sont pas digérées dans l’intestin grêle vont en effet servir de nourriture aux bactéries de notre côlon et c’est la digestion de ces résidus alimentaires qui va produire le gaz de fermentation.
  • Le « » pour Oligosaccharides qui sont surtout les aliments riches en fructane et en galactane. Ils sont présents dans certains légumes et certaines légumineuses et céréales. Le fructane est un glucide formé par une chaîne de molécules de fructose. Le galactane est un glucide formé par une chaîne de molécules de galactose.
  • Le « D » pour Disaccharides qui sont les aliments riches en lactose. On les trouve dans certains produits laitiers.
  • Le « M » pour Monosaccharides fait référence aux aliments riches en fructose. On les trouve dans certains fruits.
  • Le « A » pour And, qui signifie « et » en anglais
  • Le « P » pour Polyols, des composés qui contiennent un ou plusieurs groupes alcool. Ce sont des glucides, mais pas des sucres, malgré leur pouvoir sucrant intéressant, ils sont considérés comme des édulcorants. Ils font référence au sorbitol, mannitol, xylitol et maltitol, par exemple. On les trouve en grandes quantités dans les plats ultra-transformés, les sucreries, mais aussi naturellement dans certains fruits et fruits secs.
Fodmap, liste aliments interdits : le chou fleur
blog culinaire - 3 panais, un oignon, un poireau, de l'ail et deux patates

Le régime sans FODMAP pour réduire les troubles intestinaux

Attention, ce régime est très restrictif et n’est pas à suivre sur le long terme. Il y aurait trop de risques de carences. Une personne sensible aux FODMAP n’est en réalité sensible qu’à une ou plusieurs catégories, mais généralement pas toutes. Quand on a identifié la catégorie qui pose problème, on peut ensuite passer à l’identification des produits de cette catégorie qui sont les plus problématiques. On peut tout à fait retrouver un régime varié et équilibré une fois cette investigation faite. Consultez un professionnel pour vous accompagner dans cette enquête.

Ne pas manger sans FODMAP trop longtemps

Pour réduire les inconforts intestinaux tels que la diarrhée ou les ballonnements, dans le cadre d’un intestin irritable ou un SIBO, on peut être amené à suivre un régime sans FODMAP. Attention, comme les FODMAP correspondent à des aliments riches en fibres, ils sont indispensables pour une bonne santé intestinale et pour nourrir les bonnes bactéries de notre microbiote. Ce régime d’éviction doit être encadré et surtout limité dans le temps. Une réintroduction des FODMAP doit suivre la période d’éviction, qui se limite en général à 4 à 8 semaines maximum. On cherche alors pendant cette réintroduction à identifier quelle est la catégorie des FODMAP que l’on ne digère pas. En effet, on peut être intolérant à une seule ou plusieurs catégories. La réintroduction se fait donc une catégorie à la fois, et pendant une à deux semaines pour chaque catégorie. Quand on a identifié la ou les catégories qui posent problème on va chercher à identifier si ce n’est pas un problème de quantité de consommation. En effet on peut très bien digérer un aliment riche en FODMAP en petite quantité et ne pas avoir à l’éviter totalement par la suite. C’est une question d’équilibre. La connaissance de sa capacité à digérer est la clef pour bien vivre avec les FODMAP au quotidien.

FODMAP, liste des aliments interdits dans le cadre d’un régime d’éviction

Les listes des aliments riches ou pauvres en FODMAP trouvées sur internet peuvent être floues et imprécises. Le plus important pour accepter un aliment dans son régime lié aux FODMAP est le grammage maximum autorisé par jour de cet aliment. L’université de Monash en Australie est spécialisée dans le régime FODMAP et a établi une graduation et une classification des aliments selon leur teneur en FODMAP. Ainsi, un aliment pourra être bien toléré dans une quantité normale, comme le chou Pak Choï qui contient un peu de sorbitol mais qui reste tolérable quand on en consomme 75 g. Si on passe à une portion de 115 g cela devient un peu plus délicat, et avec 150 g de ce chou dans votre assiette vous aurez sûrement des soucis digestifs quelques heures plus tard.

Pour faire simple et commencer à comprendre les FODMAP, la liste des aliments interdits suivante (non exhaustive, mais plutôt complète) pourra vous aider à y voir plus clair :

Les céréales :

  • Globalement, les céréales contenant du gluten, avec pour exception, en petite quantité, le pain au levain naturel, qui améliore la digestibilité du gluten :
    • Blé (pâtes, semoule, son de blé, etc.) ;
    • Épeautre ;
    • Kamut ;
    • Orge ;
    • Seigle.
  • On évitera en trop grande quantité les farines ou produits à base de farines suivantes :
    • Amarante ;
    • Châtaigne ;
    • Lupin.
pain au levain, pauvre en fodmap, et sans gluten
Fodmap, liste des aliments interdits : les aliments riches en gluten

Les légumineuses :

  • Flageolets ;
  • Haricots secs (rouges, blancs, noirs, etc.) ;
  • Lentilles sèches ;
  • Pois-chiches secs ;
  • Petits pois secs ;

Les noix et graines :

  • Amandes ;
  • Noix de cajou ;
  • Pistaches.

Les légumes :

  • Ail ;
  • Artichaut ;
  • Aubergine ;
  • Asperge ;
  • Betterave ;
  • Butternut ;
  • Céleri branche ;
  • Champignons ;
  • Chou de Bruxelles ;
  • Chou fleur ;
  • Échalotes ;
  • Oignons ;
  • Petits pois frais ;
  • Piment rouge ;
  • Pois gourmands ;
  • Poireaux ;
  • Salsifis ;
  • Tomates séchées ;
  • Topinambour.
Fodmap, liste des aliments interdit : l'ail

Les produits laitiers :

  • Crème fraîche ;
  • Crème glacée ;
  • Fromages à pate molle et fromages frais ;
  • Fromage blanc ;
  • Kéfir ;
  • Lait de vache (écrémé, demi-écrémé, entier) ;
  • Lait de brebis ;
  • Lait de chèvre ;
  • Lait concentré sucré ;
  • Poudre de lait ;
  • Yaourts.

Les produits non laitiers, avec lactose ou riches en FODMAP :

  • Chocolat au lait ;
  • Lait de soja ;
  • Yaourt au soja.

Les fruits :

  • Abricot (frais et sec) ;
  • Avocat ;
  • Baies de goji séchées ;
  • Banane bien mûre ;
  • Cassis ;
  • Cerise ;
  • Cranberry séchée ;
  • Datte ;
  • Figue ;
  • Fruits séchés ;
  • Goyave ;
  • Grenade ;
  • Groseille ;
  • Kaki ;
  • Mangue ;
  • Melon jaune ;
  • Mûre ;
  • Myrtille ;
  • Nectarine ;
  • Pastèque ;
  • Pèche blanche ;
  • Poire ;
  • Pomme ;
  • Pruneaux ;
  • Prune ;
  • Raisins secs.

Boissons, sucreries et édulcorants :

  • Bière ;
  • Boissons avec édulcorants ;
  • Cidre ;
  • Jus de fruits (à base de fruits riches en FODMAP) ;
  • Sodas (avec édulcorants ou sirops riches en FODMAP) ;
  • Bonbons sans sucre ;
  • Miel ;
  • Sirop d’agave ;
  • Fructose ;
  • Glycérol ;
  • Lactose ;
  • Maltitol ;
  • Mannitol ;
  • Sirop de fructose ;
  • Sirop de maïs riche en fructose ;
  • Sorbitol ;
  • Xylitol.

Le régime sans FODMAP a été développé par Sue Shepard, une nutritionniste australienne. Ce régime a essentiellement pour but de soulager le syndrome de l’intestin irritable. Je le rappelle, ce n’est pas un régime alimentaire durable, uniquement utile pour apprendre à connaître ses capacités digestives. Il s’agit d’être accompagné pour se lancer dans ce genre de régime. Il y a une pléiade d’aliments autorisés, car pauvres en FODMAP. Une fois les symptômes atténués, il faut vraiment reprendre une consommation normale des aliments précités. Ils sont dits interdits uniquement dans le cadre du régime d’enquête et devront être réintégrés par la suite. Ce sont des aliments pour la grande majorité bons pour notre santé, car riches en prébiotiques, qui sont la base de la nourriture de nos bonnes bactéries. Une fois l’équilibre de notre microbiote retrouvé et les aliments les plus indigestes pour notre corps identifiés (c’est uniquement eux qu’il faudra éviter), il faut se remettre à une alimentation riche et variée.

J’espère que cet article vous aura été utile. N’hésitez pas à me contacter via ma boîte de contact ou mon instagram pour avoir un échange personnalisé.

Les derniers articles qui pourraient vous intéresser 🙂 

Le fromage au lait cru : l’option à privilégier pour consommer des produits laitiers ?

Le fromage au lait cru est un aliment incontournable de la gastronomie française. Il possède des qualités nutritionnelles intéressantes, mais en tant que produit cru il est un aliment à part. Des précautions sont à prendre pour en manger et certaines personnes doivent...

L’alimentation, votre principale source d’antioxydants naturels

On entend souvent parler d’alimentation anti inflammatoire, mais également d’aliments antioxydants. En réalité, les deux sont liés et les aliments antioxydants font partie intégrante de l’alimentation anti inflammatoire. Un antioxydant naturel est donc un composé...

Adénomyose et douleur : comment mieux vivre avec elles ?

Adénomyose et douleur sont souvent liées. L’adénomyose utérine est une maladie gynécologique souvent mal connue. Cette pathologie invisible peut être invalidante au quotidien lorsqu’elle est très douloureuse. C'est Flora, rédactrice Web invitée pour l'occasion, qui...

Le régime méditerranéen : entre plaisir, bien-être et convivialité

Le régime méditerranéen n’est pas un régime comme les autres. Il est très permissif et fait la part belle au plaisir. Trop souvent connoté négativement, un régime est en réalité une somme d’habitudes alimentaires partagées par un groupe. Ainsi, le régime méditerranéen...

Les protéines : des nutriments incontournables de notre alimentation

Les protéines sont consommables sous diverses formes. On entend de tout à leur sujet et il est parfois difficile de s’y retrouver. Entre protéines animales ou végétales, complètes ou incomplètes, maigres ou grasses, il y a de quoi s’y perdre. Si certaines sont plus...

Comment bien choisir son extracteur de jus ?

Il existe des dizaines de références d’extracteurs de jus sur le net. Alors comment être sûr de faire le bon choix ? Entre extracteurs, centrifugeuses, blenders ou même mixeurs, difficile de s’y retrouver. Pourtant, tous ces objets ont des usages bien différents....

Les tisanes anti inflammatoires pour vous apaiser durablement

On parle généralement de lutter contre l’inflammation grâce à la nourriture. Mais on oublie souvent de parler des boissons. Elles jouent pourtant un rôle important et sont efficaces pour soulager l’organisme. Faciles à préparer et à consommer, il en existe pour tous...

Intolérance au lactose : une réaction normale de notre organisme

Le lactose est la cause de nombreux cas d’intolérance et de plus en plus de personnes semblent concernées. On pourrait ainsi croire que nous sommes plus intolérants au lactose qu’auparavant. La réalité, c’est que cette intolérance est aujourd’hui mieux diagnostiquée...

Alimentation anti inflammatoire et endométriose : comment soulager les douleurs ?

L’endométriose est une maladie gynécologique qui touche 10% des femmes en âge de pouvoir donner naissance. Au niveau mondial, cela représenterait 190 millions de femmes. Je fais partie de ces femmes et dans mon cas le diagnostic n’a pas été facile à poser. J’ai appris...

La nutrition holistique pour apaiser son corps, son mental et son âme

La nutrition holistique se démarque des régimes alimentaires et autres programmes nutritionnels par son approche plus globale de l’alimentation. Elle met l’humain au cœur de la pratique et ne résonne pas qu’en apports nutritionnels et en calories. Elle prend en compte...

Le nutrivorisme : faire le choix d’une alimentation intelligente

Être nutrivore, c’est croquer la vie à pleines dents, c’est faire le choix d’une alimentation riche en nutriments. Et pour y parvenir, il convient de connaître les bases de la nutrition et de comprendre ce que nous apporte la nourriture que nous mangeons. Dans cet...

Les meilleurs aliments pour soulager les symptômes de l’endométriose

L’endométriose est une maladie qui peut toucher les femmes en âge de procréer. Elle se manifeste par un développement anarchique de l’endomètre, la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus. Cet endomètre se développe en dehors de l’utérus et peut envahir certains...
Madame Shiitake

Et bonjour !

Je m’appelle Laura.

Vous trouverez ici des recettes pour tous les goûts et pour toutes les envies.
La particularité de mes recettes, la plupart sont sans gluten, sans lactose, ou les deux, mais toujours avec beaucoup de gourmandise !

À propos >

CREDITS

© L’ensemble des recettes, textes, photographies de ce site sont ma propriété exclusive (sauf mention contraire explicite).

Tous ces éléments sont protégés par les lois relatives aux droits d’auteurs et à la propriété intellectuelle.

Sans autorisation écrite préalable, il est strictement interdit, de copier, reproduire ou redistribuer, tout ou partie de ces éléments, sous quelque forme que ce soit.

Catégories

Archives

1 Commentaire

  1. Cloé Blaise

    Laura m’accompagne dans mon rééquilibrage alimentaire pour mieux manger, en cohésion avec les demandes et difficultés de mon corps. Cette liste de fodmap est donc un élément essentiel dans cet accompagnement. Grâce à cet article, que je peux consulter à tout moment, même en direct des rayons des supermarchés, je ne peux plus me tromper sur quels ingrédients acheter. Merci Laura pour ton travail, ta bienveillance et ton écoute. Grâce à toi je me sens plus énergique et en bonne voie vers un avenir digestif serein!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!